mercredi, mai 10, 2017

Où on accueille une nouvelle

Petite semaine... 

Depuis déjà un certain temps, je m'assure de laisser mon travail dans un état le plus complet possible à chaque fin de journée. Si quelqu'un reprend mes dossiers, qu'il n'ait pas à se creuser la tête par ma faute. Mais Marie se fait attendre, depuis si longtemps!


Pourtant, la vie avec nos deux petites merveilleuses se poursuit en attendant. Lucie a maintenant des idées très précises sur ce qu'elle aime. Par exemple se balancer dehors. Quand on sort de la voiture, il faut se diriger le plus rapidement possible vers l'entrée, car si elle voit la cours arrière, ce sera la crise. Elle peut passer 30 minutes dans la balançoire et elle ne voudra tout de même pas arrêter après!

Dans l'ordre d'idée des préférences marquées, elle adore maintenant le jouet de monsieur patate. Elle le sort en premier presque tous les matins, le monsieur "pa-ta".

Jeanne de son côté commence tranquillement à délaisser son moutonnet. Ça fait quelques fois qu'elle dort sans lui et le laisse volontairement en haut. J'ai l'impression que comme elle se développe un monde imaginaire élaboré, elle a de moins en moins besoin de ce toutou comme objet rassurant...

Parlant de Jeanne, l'autre jour quand on est allés la chercher, elle était toute nue dans son lit et ses pantalons et ses bobettes étaient dans le lit de Lucie. Hein?!

Anecdote de la semaine. Mise en contexte, Aimée dit des rôties et je dis des toasts. Jeanne est prise entre nous deux. Le running gag, c'est que quand on en fait, des toasts, je les appelles ainsi, et Aimée dit que ce sont des "RÔTIES". Et vice-versa. Jeanne embarque souvent dans notre jeu et se met de la partie. Par contre, en fin de semaine elle nous a sorti: "Vous deux pas de chicane ou il y aura des toast-équence!" Ben coudonc!

Petite situation drôle: les filles vont souvent jouer à se cacher en dessous de la table après les repas, surtout quand Aimée et moi n'avons pas fini de manger. Oh, et voici la Bamba dont on parlait la semaine passée:


Ça fait deux fois cette semaine qu'on a la visite de deux jeunes qui restent plus loin dans la rue. On avait jasé un bon moment lors d'une petite marche plus tôt ce printemps et ils ont bien aimé nos filles. Alors, l'autre jour ils sont passés à la maison. Avec l'absence de gêne que seule ont des enfants, ils nous ont demandé à visiter la maison et sont restés un bon moments. Les filles les aiment bien et ils sont gentils. Je pense qu'on va les voir souvent cet été!


Et maintenant, comment passer sous silence la grande nouvelle de la semaine: Marie est enfin avec nous! Après une si longue attente, la voilà! Le tout a commencé ce lundi, déjà en retard de 4 jours selon la date prévue. Dans l'après-midi, Aimée me texte qu'elle a des contractions régulière depuis 13h20, mais quand même assez espacées. Ça sent le moment... Alors je quitte le travail tout excité. Comme les filles étaient déjà chez Grand-maman et Grand-papa, elle coucheront là ce soir. 20h, les contractions sont encore espacées. 22h, même chose. 23h30, encore pas de changement sur l'espacement, mais elles deviennent légèrement plus intenses. On appelle la sage-femme qui dit d'attendre que ce soit plus rapproché et de la rappeler alors. 1h du matin, on passe de contractions aux 8-9 minutes à environ 4min. Ça continue ainsi jusqu'à 2h. J'appelle la sage-femme et on se donne rendez-vous à la maison de naissance à 2h45. L'intensité augmente encore, je prépare les dernières choses en attendant. En arrivant là-bas, j'installe la musique et je reste avec Aimée. C'est un sprint, ça va vite. 10 minutes après être arrivée, elle crève les eaux. Encore 10 minutes plus tard, elle dit à la sage-femme que ça s'en vient. Puis, quelques minutes plus tard, elle fait une bonne poussée et Marie nous arrive. Une seule poussée. Wow, 3h13. 

Marie est belle, elle est en super santé, elle prend déjà bien le sein, c'est une vrai championne. Elle est aussi grande comme ses deux soeurs: 20.5" et elle pèse 8 lb 4 oz.




Ce matin, c'est un grand jour, car dans quelques heures, je vais aller chercher les filles et toute la famille sera réunie. On voulait trois enfants, et après des années d'attente ce sera le grand moment où notre famille maintenant complète sera toute ensemble!